Qui êtes-vous ?

Ma photo
artist-architect en cours de constitution d'un laboratoire d'architecture ...

samedi 11 avril 2009

Défi ? ce groupe peut-il former une seule entreprise collaborative ..?

Et comment ?
Le principe est simple, chacun ayant une compétence talentueuse/naturelle , vers quel rapport pouvons-nous nous fédérer ?
Mettons que ecrtains veuillent être dans la prise de décision (mais là je crois que chacun à toute éhcelle/niveau/étape du projet doit pouvoir donner unavis certain et efficace à la bonne continuité et viabilité... oui je parle de projet, car un produit aujourd'hui ne peut plus être un objet indistinct et posé dans un rayon... notre somme de connaissance/propagande officielle aussi, nous y intime d'y ajouter quelques paramètres tels que durable ou vert ou écolo , ou humain , ou fabriqué par des adultes / éthique ? ...etc ...
donc un objet pouvant être élaboré dans une chaine de production... laquelle ? quel produit/service/ ?
--peut-on prouver à travers ce groupe (et j'userai alors de systèmes collaboratif rapprochés pour mieux gérer cela si besoin, même certains sauront le faire ...) prouver donc, qu'un "essaim civil" (groupe spontané formé afin d'un objectif commun délibéré et sensible) puisse se créer à partir d'inconnu qui s'estiment... (si ... en toute confiance, je suis sûr que chacun-E a ici des talents que j'ignore même et qui pourtant me permettrai de venir à bout de la fabrication d'un produit sociétal (qu'est-ce ?: un objet ou un service ou un logiciel, enfin un artifice, un quelque chose qui soit distribuable et capable de créer du sens et du lien en même temps: un objet utilitaire parfois, un vélo ? un exo-squelette ? enfin un objet d'humain allant plus loin que le gadget temporaire...
Comment aborder le mieux notre rapprochement-test ? est-ce même possible et comment le voyez-vous ?
etes-vous capable de garder mes enfants pendant que je vous dessine un immeuble de communauté nomade ? De faire la corvée des poubelles de la rue pendant que votre appart/votre linge est nettoyé ? de venir ratisser un bout du jardin collectif alors que certains réparent la voiture ? oui... mais lorsqu'il s'agit maintenant de remplacer un produit deja existant, tel, des pneus usés... comment faisons-nous ? Il faut que le cercle soit très grand pour que nous ayons des personnes qui sachent produire et possèdent les droits d'utilisation de machines à produire des pneus ... fait de quoi d'ailleurs ?
Mutualiser, vous l'aurez compris, plus nous serions nombreux et plus cela deviendrait simple dans le sens où les espaces manquant se combleraient... aah attention voila Wagner et ses walkyries... ! si ... je commence donc la manoeuvre active: 1 - nous devons choisir un objectif
2 - à près de 120 personnes que sommes-nous capables de faire.. si maintenant, pas dans le vide ... ?
3 - faut-il éplucher nos desiderata, les passer à la moulinette, voir de quelles compétences nous disposons (?) ou plutot, que nous pouvons donner aux autres ... ?
4 - quel objet serait reproduit 120 fois ? ou un service tournant ? ou en contrepartie certains y renonceraient ? et dont la chaine de production nous soit à tous accessible ?
5 - qui a un local, ou des bureaux vacants pour une intervention d'une 10aine de personnes chaque jour... ?
6 - la mise en place d'un outil internet/réseau informatique interne serait nécessaire.
7 - comment devenir un épi-centre de participaliSME expérimental ?
8 - car si le phénomène est possible alors il sera repris et remodelé/ré-essayé par bien d'autres
9 - qui peut donner un début de réponse ? un accord ? ... ?
bien à vous tous-tes, cheers all days !
AkoZ

tag mutualisation

Un TAG pour identifier LE Facteur clé de succès d'une entreprise 2.0 ???
Répondre au sujet
Affichage des 3 messages de 2 personnes.
Message n° 1
Duringer René a écritIl y a 17 heures
Si vous deviez résumer avec un seul mot, le principal facteur clé de réussite d'une entreprise 2.0, cela serait lequel ?
Réussir une entreprise 2.0 ou un projet 2.0 nécessite certains ingrédients. Cela peut être une certaine culture, certains usages des technologies, un certain management, un environnement spécifique, des talents différents, etc On peut lister mille ingrédients, un peu comme pour réussir, mais quel est celui qui vous semble le plus important ? Bien sûr vous pouvez mettre plus qu'un mot, s'il y a des critères de valeur équivalente. C'est juste pour penser en mode TAG !!! Want to play ???

Répondre à DuringerSignaler un abus

Message n° 2
Vous avez écritIl y a 30 minutes
éthique, humain, mutualisation, partage, don, open, libre, free, expression, sentiment, sensible, vie, vernaculaire industriel, grid, ...
mais dans tout cela... les ingrédients d'uen start'up y font pâle figure ... what's the difficulty ? : known exploiting system=capitalismo-profitabiliste-hypocrito-gadgeto-oligarcho-petroleum heritier-property-brevets ...et bien d'autres rouages néfastes à retirer des circuits de cette nouvelle façon de produire nos biens ...
Qu'est-ce qu'une entreprise ? : la mise en oeuvre d'un bien commun utile, agréable, sensuel, vivant sociétalement, contribuant à une construction globale attentive et tolérante et acceptable et ...etc ...et bien ?

Répondre à votre messageSupprimer le message

Message n° 3
Vous avez écritIl y a 25 minutes
qu'est-ce ? le succès ? ... cela est mon cher Duringer R, le fruit d'un spectacle auquel peu de monde accepte de payer de son propre sang, tout en étant soumis à une ponction lymphatique ... !
Les entreprises 2.0 ont à peine commencé leur trajet... ce sont quelques outils web qui améliorés reprennent des outils de collaboration en partie d'ailleurs...
est-ce que cette entreprise 2.0 est bien celle qui va dire non au fait que les Roumains n'auraient plus le droit de traire leur vache à la main grâce çà des directives pseudo-sanitaire de l'empire européen ?
Le TAG le plus important est semble-t-il celui qui met à l'épreuve chacun avec chaucun: la MUTUALISATION... ça y est les walkyries s'en vont ..

fluidité et autre entreprise 2.0...

e patrimoine des données c'est comme l'adn des cochons de monsanto, elles appartienent d'abord aux bètes, enfin à l'entité qui les utilisent... avoir toutes les données en main, tous, c'est se servir finalement de celles que l'on peut facilement maitriser, avant celles qui nous sont hermétiques...
ces données sont libres et à chacun de créer des contextes de création et de projets pour avancer un bien ...un artifice ? enfin quelque chose qui soit de l'ordre humain, autant osthétique que ... (tiens à lire .. http://unesdoc.unesco.org/images/0005/000560/056072FB.pdf ...) capable d'aider à la vie dynamique et imprévisible ... oh et puis : http://books.google.com/books?id=4H6BODd_6kMC&pg=PA147&lpg=PA147&dq=osth%C3%A9tique&source=bl&ots=KC3jCYrUpk&sig=r4qDI2CoW6E1dT5Rz4e459V5gPw&hl=fr&ei=otjfSe72BZ-OjAfexanUDQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=10#PPA148,M1
, enfin ...
mais tous ces mots sont liés à un contexte très particulier et localisé ayant des traits de développement...logiciel plus que vitaux (?) ...
l'organisation pyramidale ? son image surtout est employé dans un but unique de vulgaristation faussée sur une condition attribuée: celle d'une soumission... de l 2.0, on passerait à des changements d'états: d'ouvriers, on peut devenir manager dans un autre secteur... le plan 2D n'est plus . l'image est 3D voire 4D voire quantique pour signifier que nous sommes ici, et là-bas quasi en même temps,du moins dans la lecture différée de toute façon ... l'objet géométrique choisi est toujours fermé, mais je pense que nous pouvons tenter de penser en fractale: un petit don ici, un geste de correction là, un essai ici, et le guidage de ceux-là ... oui, nous pouvons endosser pas mal de rôle si c'est cela qui chagrine.. le e-learning n'a pas finis d'exploser et le maintien dans une igoance culturelle indépendante d'une réalité qui permet à chacun de transformer le monde va être mis en avant: nous avons droit et pouvoir d'actions directes et sans accord de qui que ce soit, à partir du moement où nous sommes dans une culture éthique et ouverte.. les brebis galeuses sont celles qui nous regarderaient d'unpeil lointain, aigri, ignorant et avide de nos richesses partagées et croieraient se les approprier alors que nous les donnons !
l'ADN se modifie par de l'ARN ...
cette entreprise 2.0 n'est plus un objet statutaire, c'est un sous- système d'efficacités, un outil sociétal avant tout.
La fluidité c'est la possibilité ouverte et inclue dans son mécanisme pour faire intervenir des personnes compétentes au bon moment, dans eds tâches disponibles et ponctuelles ou bien dans un cycle ...
bon va falloir soigner ce groupe, je veux qu'il grossisse !

mercredi 8 avril 2009

suite... quelle entreprise 2 ?

à 16:00
L'homme naturel est à l'agonie: il va enfin comprendre que son histoire n'était que rêveries de raisons, mentalement propagée par ses condisciples et ses aïeuls, par des sociétés de principes... L'homme jouiera des artifices reconnus et librement acceptés. Quant à la nature, elle va recevoir le respect sacralisé d'une denrée qui se transforme au risque de n'être plus que purée... jusqu'à ce que d'autres sachent re-créer des compagnons de l'aléatoire... la physique démontre que des particules peuvent être en même temps à 2 endroits différents...les nanotechnologies proposent des matériaux... Nous avons les outils, nous n'avons pas la structure sociétale mondiale qui accepterait l'ensemble des sociétés comme des acteurs exclusifs de leurs environnements limités. Les entreprises ont un rôle qui peut grandir, à l'instar de la transformation prochaine d'un certain nombre d'associations qui ne sont autres que des entreprises camouflées...Liaisons à creuser
Supprimer

Laurent Puissant a écrit
à 15:50
Pour le présent, l'entreprise est bel et bien un statut imposée par le système et qui lui reconnait cette valeur d'abord marchande et pseudo-dynamique. Le "tous indépendants" est en marche, mais va buter rapidement sur le "et bien y a pas de cons'M dans ce pays ?", parce que les produits "nouveaux", les modes sont épuisées de bétises et de mauvaises copies... La qualité n'apparaitra qu'avec le consentement d'une réponse de cette personne ayant un objectif précis. L'ouverture des produits, des modes-d'emploi, des technologies partagées et d'une mutualisation possible au coeur des cités, ... et bien d'autres phénomènes créeront le vivier de cette future entreprise dont l'usage aura dépassé le monde marchand et celui de l'échange pour devenir un outil de collaboration active à construire et fabriquer... les mondes artificiels dans lesquels nous sommes fondamentalement appelés à vivire humainement...
Supprimer

Laurent Puissant a écrit
à 15:42
Et c'est malgré tout le 2.0 qui a mis en place les connections volontaires... tandis que le 3 ne se souciera plus de droits ou d'intime... les faits bruts apparaitront, soumis aux filtres de la technique...
regardez par ex: http://twitter.com/WSJ c'est le wall street journal qui utilise l'info sous twitter ... ce sont encore donc des humains qui choisissent de donner telle ou telle info... mais dans quelques mois, cela sera compilé depuis une info diffuse et dispersée... Cette action ne sera plus de l'ordre éthique ou subjective mais bien technique et brutale... (pour l'instant on peut encore interprêter à travers des graphes) ... le monde sera un vaste système d'ontologies donnant des modèles de relations virtuelles... qui au 4...? se trouveront portées à devenir applicables...
Supprimer

Laurent Puissant a écrit
à 15:32
Mais il faut retenir que le 2.0 n'était qu'une étape... déja en cours de fusion avec un mode 3: celui de la compréhension et de l'utilisation quasi automatique et systémique des connaissances "écrites" et visuelles... Nous sommes deja entré dans l'ère du 3.0 ... par des apps google en sémantique.. c'était dans les sourceforge/les labs, c'est entrain de gagner dans l'usage quotidien: peut-être encore inaperçu, l'analyse et la référence intelligente où l'entité du grid-computing ou bien même cette fameuse algorythmie mise en place au pas à pas prendra d'ici peu de temps une importance cruciale.
L'entreprise monde fermé, légal et statutaire doit évoluer vers une ouverture aux "autres", passionnés, bénévoles et "inconnu(e)s" qui ne sont pas encore comptabilisés sur le "grand marché...
Le système est en transition, les porteurs de projet qui rendront cohérent une participation complète et ouverte à ceux-L qui ne pouvaient jusque là que "consommer" a débuté.

Vous êtes entrain de créer les modèles

Alors que la consommation, mère de toutes les mécaniques du système * ultra-libéral est en berne faute de financement illusoire/factice/à crédit... De nouvelles approches, libres cette fois, déconnectées d'un système quelconque, construisent un environnement véritablement riche, créatif et finalement culturellement humanitaire. Le libre partage est une douce rigolade que nos politicards à l'ouvrage tentent de réduire à leur simple expression: "le gratuit ne paie pas !".
Mais nous irons ensemble beaucoup plus loin que leurs pensées ineptes et terrorisées, celles des peureux de l'innovation spontanée et du changement, celles des "réformistes" qui ne savent que re-former un passé anéanti et à plateforme hierarchique/oligarchique, maintenant paternaliste: leur invention est tellement deja écrite qu'il nous suffit de reprendre le cours de l'histoire et de lire ! ...

NON, tout cela est en déliquescence... On parlait de l'ère des révoltes (cela aussi c'est un rouage du passé, de duopoles (ex: macdo&pepsi...UMPS, total/shell, qui se préservent en fausse concurrence mais en vrais profiteurs)...

Mais vous, producteurs, acteurs, expérimentateurs qui découvrez de vrais talents, qui montrez toute la richesse de l'humain, dans ses actes complets, vous êtes en phase avec le monde qui se transforme: vous agissez selon votre conscience mais aussi avec discernement et force de démonstration...
Vous, je vous remercie vivement !

Vos modèles, parfois indépendants, parfois liés, souvent évidents et vifs, disons solidaires et attentifs aux autres avant toute chose car c'est bien votre credo: montrer le monde !

Il existe depuis quelques années quelques films qui se sont "vendus" par la simple donation de qui téléchargeait... l'échange et l'achat à travers le net, était du monde des logiciels, mais passe enfin dans la possibilité de recevoir et de faire bénéficier à tous vos talents .
Car c'est aussi de cela qu'il s'agit: la mécanique des "beattles", celle vue plus haut de l'abus des conso'M, du maintien des peuples dans l'ignorance et de l'intelligence, de la fustigation des intellectuels, cette mécanique industrielle qui donne pouvoir à l'idée d'exploitation historique des populations est entrain de se fissurer: vous êtes l'un des coins qui va aider à cette démolition souhaitable: vous agissez dans le sens des humains nus que nous sommes ... les "anonymes médiatiques" des journaleux, ces sans-noms dont je suis vont enfin bénéficier des talents et des couleurs des vrais artistes (pas les pots en TV)...
votre parole est un germe de ces fleurs qui donneront à nos enfants le cran de comprendre et de construire leur environnement humain.

Alors le factice de notre société de l'emploi ridicule et conservateur, sans autre objectif que de maintenir un circuit financier au bénéfice de mauvaises séries, films, "chansons de rythmes"... viendra à mourir.

Les films en partage ne marcheront qu'avec de la qualité, de la maturité et de l'investissement profond. Et vous gagnerez au change car nous vous donnerons directement à notre enrichissement:
mettons les prototypes de ces nouvelles relations en route !
Bientot, 2 sociétés en parallèle, la transition est bien avancée.


* ultra-libéral (pas dans le sens d'une plus grande liberté, mais bien dans celui de la contrainte d'un cercle vicieux achat/travail/contraintes matérielles/entropie)) , ce système qui pourri doucement aujourd'hui