Qui êtes-vous ?

Ma photo
artist-architect en cours de constitution d'un laboratoire d'architecture ...

vendredi 11 septembre 2009

le réchauffement gateau du GIEC aux pharmaco-agro-industriels

recopie de ce texte lié au texte du site libèreTerre: en .pdf


Propaganda: & si le réchauffement c'était du flan au GIEC ? ... les institutions mondiales .. sont entre les mains d'organisations hiérarchiques, non démocratiques: le mode de fonctionnement interne des administrations ne serait pas... ...démocratique mais dictatorial ? ... des élus petit-chefs ? ... oops, c'est un autre débat sur le lien, à lire (c'est un peu long, mais fourni en références...) une critique censée.
avec le lien : http://www.facebook.com/ext/share.php?sid=279864110025&h=-8Cd3&u=xDHRI&ref=mf
--> commentaire:

Merci C F !!
Dans notre époque de transparence et de productivit... Lire la suiteé (ce qui ne fonctionne pas tend à disparaître); lire ce texte redonne encore de la clarté au système quasi mafieux qui s'est mis en place avec le système Kapitaliste, et la mondialisation (la puissance d'une multinationale semble bien être utilisée comme un fléau ! d'anti-cultures et point d'orgue, de génocide éco-politique): anéantir les moyens de subsistances locales et les populations dans le but de faire fonctionner le marché de la consommation... au lieu de laisser à chaque géographie locale (et à ses populations) la connaissance et les moyens même vernaculaires de leur autonomie et de diffusion de leur culture. En espérant que les modes de gouvernances des entreprises deviennent bien plus ouverts et partagés que le profit narcissique et égoïste... Open-source, open_democracy, ... La MoDiE est encore présente et va aviver tout ce petit monde malsain pour la majorité !
... il ne s'agit vraiment pas d'une révolution... qui laisserait en place des meneurs tout aussi arrogant; mais bien d'une Evolution des modes de fonctionnement: chaque jour, de plus en plus de gens prennent conscience des écarts de conduite des pouvoirs politiques et économiques. Au lieu de distribuer des fonds entre tous, ce sont les organisations qui en ont bénéficier: nous avons bien malgré nous ré-itéré notre confiance dans le système, bancaire notamment...
Bien sûr, sortir d'un système qui nous "nourris", de biens et de "mets" est impossible à moins de prendre le temps de cultiver, de partager et d'envisager une suite collective: je suppose encore que les quelques milliers de chômeurs/ruinés... trouveront l'occasion de se rencontrer et de développer une économie différente ... internet et les réseaux aideront... mais c'est de l'ordre de la survie, et tant qu'il y a un maintien minimal, l'injuste ne l'est pas assez encore...
dur paradoxe: agir autrement contre sa propre nourrice... la clé est dans la connaissance et une vision globale (différente d'une mondialisation !) respectueuse de tout ce qui se fait en local (les idées voyagent et "l'horrible tradition" peut se transformer par une prise de conscience); mais pour cela sur la diffusion de savoirs-faire sans idéologie, respectueux du lieu est efficace. blabla...

DiEm Ovo ou La MoDiE


jeudi 10 septembre 2009

ironies miroir, trop simplistes visions mais mordre d'abord (?)

ce texte parle d'un futur sans le capitalism et tente de faire comprendre que le monde peut changer malgré tout... s'adresse à des américains et convaincus de leur "réussite" influente. Mais que je reproche non partagée et pas si réussie... ils s'illusionnent sans cesse, mais aujourd'hui et si cet article est paru, c'est qu'il y a des avancés !
  1. Your comment is awaiting moderation.

    OOps, what a good news ! It appears there, in “your un-humble country… the one of the pioneers, the freedom of all jealousy and guns laws …” you perceive other countries as defective or un-progressist, seen under-developed… but to where ?
    How can you still think about a “marvelous USA world” ? Of course compared to the China people, you may have dev. more, but what ? Many people from your land are living from dreams… and also buying with … nothing else credits, from …. bankers, poor bankers who make money over the transactions, form your incomes too, from the advantage over anyone say have to create the credit… the stock options ? a good choice ? but the system is so perverted that only the initiated (directors,CEO,and politicians…) have the info to sell or buy, and make the little stock opt. be bad or better; none of the “workers” (employees you say exactly: that’s the same: today there are less “real” workers, but some “white collars” for services, but more for administrations of the transactions: results: more costs, more stupid jobs, just to regulate the companies… but nothing really done for the humanity, for others… just to pay for living: you said i work=you pay=i’m better tha..=pay me more= i can pay some to work for me now=i live from your work=i do nothing else signing the plans=you work not enough productively=you’re fired !=i got a robot company=no one there, i’m alone, quiet, but feel anxious, no one to talk about important things, only beers, meat, fire and steel… “enjoy hell!” as you said… :(
    oops, that’s a great day, Americans are to understand they are not a big nation, but an agglomerate from same old-religious cultural nations (dislocation of the US ? may be next when re-found freedom of real expressions)_ there, i must say Americans are to be sometimes very tolerant, yes very form the better signs to the worst …
    oops, there is a day when people are to make their efforts, also for the better of others, supporting more by donation than for money, they live humanly, not in violent films, done for “believing of fearfull world”(?).
    oops, no people around, outside USA are to welcome you too, for your fun, your naïve vision of globality, for your childish way of meeting, for your enthusiasm and happiness, for your believes and go(o)d futures: traditionalists, but progressists in rails, innovatives but alone, just for biz, not for the country, just for having more money, not for human environment.
    oops, it appears one day we’ll meet. That’s soon now, coz many signals indicate the end of the Kapitalism civilization, not any wars but to say that people embrace the DiEm Ovo (means Democrate international Ethical move’ means that egg you may cover to the birth of a paradise bird…a ALLhuman world named Earthians) or said La MoDiE (La Mouvance Démocrate internationale Ethique (in french) …
    that said, i’m a bit happier today; you’re evolving to some good thoughts !
    cheers all your day !
    ps: i know i’ve shocked some readers there, also, mind shocks are to enlightened the dark thoughts = i support USA as other countries; all have to temporize to change their point of view. So Apologizes if i’ve cut too far inside. Be blessed if you believe ;)

dimanche 6 septembre 2009

courtes précisions: les ateliers ?

Il s'agit de monter un laboratoire d'expérimentations architecturales et urbaines.. les ateliers en faisait partie. Je nomme des concepts, les esquisse, puis les continue à travers un cheminenment, celui de mes connaissances et de mes intuitions. J'espère ouvrir ce labo. très prochainement... il intégrera un atelier public ainsi que des moments d'installations et d'expositions, sur l'architecture future notamment...
tout cela répond à un paradigme:
"
l'architecture est l'environnement humain fondamental de création de l'espace sociétal
"
. = modifier l'architecture et vous aurez une autre façon de vivre, d'autres liaisons, rencontres...etc, en bref vous aurez construit un nouvel environnement qui crée alors une société de vies sociales améliorées, capables de favoriser les expressions personnelles.

limites ? limitation ? décroissance ???

Cornélius Castoriadis « Ce dont nous avons besoin, c’est d’un contrôle de ce désir de maîtrise, d’une auto-limitation. Nous avons besoin d’éliminer cette folie de l’expansion sans limite, nous avons besoin d’un idéal de vie frugale, d’une gestion de ...bon père de famille des ressources de la planète ».

je réponds surtout à la notion de limitation de l'expansion des désirs humains.
pourquoi parler de limite ? car certains ont la folie de s'approprier un maximum de choses, de contr... Lire la suiteôler les autres ...etc, en bref une culture de l'intolérance d'abord. On peut vivre de rien, mais d'obliger tout le monde à devenir pauvre et mendiant, non ! ... cette proposition anti- idéal, c'est une auto-censure/privation, une culture yogique, hors d'une logique personnelle et maitrisée... la fin de l'article cité est "Résister à la pollution mentale et à la colonisation de l’imaginaire, c’est combattre les forces responsables de notre toxicodépendance."=autrement dit tout élu qui aurait l'idée d'imposer un mode culturel archaïque et sans option d'ouverture=intégrisme...
" D... Lire la suiteès aujourd’hui, le bonheur est concevable sur la voie d’une émancipation de l’asservissement consumériste,"=soit empêcher le marketing de produits pourris et ponctuels..." mais il ne peut se construire que dans la lutte pour un monde plus partagé demain." = voila une bonne conclusion, idéale et continue.
Pour revenri à la limite imposée aux hommes: il n'existe qu'une solution: l'expansion spatiale: favoriser les technologie spatiale, afin que l'homme se répande dans l'univers ... 2 réponses: soit cela est empêcher par une haine vicérale et pathologique de soi (à soigner vers une conscientisation); soit on aime le genre humain, les cultures et civilisation qu'il a produite dans le temps, à coup d'erreurs et de réussites, on comprend que l'imagination n'est pas ce qui est beau, ni juste une bonne BD, mais bien une essence propre à l'être humain...
La frugalit... Lire la suiteé est possible, agréable, mais une culture de l'ermite, voire de la pauvreté est totalement régressif et autoritaire ! L'expansion "sans gestion du renouvellement des ressources", sans limite dans ce cas est ridicule; l'expansion des conditions de vie améliorées, et cela pour tous les humains est un idéal multi-culturel, propre à la possibilité du libre-arbitre et de son expression tolérée (dans la mesure d'un individu conscient et responsable de ses actes ... ). Nous savons déjà que les ressources planétaires ne sont pas suffisantes pour obtenir un niveau de vie identique à celui des "pseudo-riches" portés en exemple, ces pionniers protestants ou autres bagnards exportés sur les nouveaux continents... ;))) C'est une conscience de l'identité d'humain qui doit ressortir afin de déterminer une égalité de statut de chacun où qu'il naisse et quelque soit la culture qu'il reçoit de ses pairs.
L'être humain doit se poser en être illimit... Lire la suiteé, mais il est urgent et nécessaire qu'il sache/apprenne à se préserver... = tout autant que son environnement. Par ailleurs le nombre de ces êtres, de leur -in-compréhension du monde, de la lenteur des enseignements traditionnels comparés aux sources libérées aujourd'hui... feront qu'il n'existe qu'une solution satisfaisante: la mutualisation et le partage des connaissances dans le cadre d'un environnement fermé et restreint qu'est la Terre. celle-ci n'est pas l'homme, elle est son support vital.L'homme est par définition un acteur du monde; la passivité générale(à 80%) actuelle est aussi dûe à son instinct grégaire et à sa survie au-delà d'autrui. Qu'il retrouve une expression vraie et personnelle avant celle de mouton social. Dur ça, le système politico-industriel nous a tous transformé, hélas.