Qui êtes-vous ?

Ma photo
artist-architect en cours de constitution d'un laboratoire d'architecture ...

mercredi 28 septembre 2011

monnaie, banque et efforts en commun ....

Qui peut juger d'un projet qui n'a pas encore eut lieu ?
                    de ses réels réussites et bien sûr de ses fameux bénéfices à venir...en faisant une marge... d'argent qui s'envolent dans quelques poches tandis que le reste permet le fonctionnement voire si la marge est abusive, de grossir en ouvrant d'autres succursales, achetant les concurrents...

Autrement dit cet argent devrait être un moyen d'échange et de simplification, non un moyen de gagner plus d'argent... une banque comme celle-ci est un outils de mutualisation, et plus la proximité des prêteurs est grande avec les porteurs de projets et plus il y aura efficacité dans l'échange.. et moins les projets seront novateurs puisque les prêteurs ne pourront évaluer ce qu'ils ne connaissent pas et prendre le risque de perdre cet argent commun.. Le système bancaire est une machine à fric facile.

C'est aussi pourquoi ce qui est "culturel, artistique" n'est que marginal pour devenir luxe et rejoindre le rang d'une valeur financière...Comment pourrions-nous avoir un enrichissement culturel (c'est à dire une prise de conscience globale) si cette même culture ne peut être diffusée ou portée ?
 Le système bancaire cherche le système marchand et donc le produit (actuellement le gadget) qui va se vendre avant tout: un enrichissement ponctuel pour l'usine, pour le concepteur ou plutôt le marketing... rien en fait pour l'ensemble de la société, mais des niches encore...La banque recherche la valeur sûre, non pas l'humain, mais le tangible (la voiture aussi, le pétrole,l'immobilier...) qui soit une obligation de renouvellement ou qui ne soit pas accessible à tous...CAr créer cette valeur matérielle crée avant tout une filière temporelle sur laquelle l'argent circulera, pas de culture, pas d'humain là-dedans...

Cependant, si cet argent ne vaut rien d'autre qu'un moyen d'échange de services et de matières, de matériels et d'efforts en commun, alors il est quasiment possible de se passer de cette banque et de ne plus risquer soi-même un endettement fictif (car l'intérêt paie d'avance un risque qui n'a pas forcément lieu, mais c'est un forfait d'emblée, de force, pris sur l'avenir alors que le matériel lui-même se dégrade ...).

Une monnaie qui ne soit plus centralisée ni évaluable par un établissement, mais une monnaie qui dépendent de la valeur que chacun donne à ses propres efforts et à l'évaluation des efforts des autres...
La remise en cause du système bancaire ou d'une monnaie centrale permet d'envisager une autre façon de travailler qui ne soit pas non plus du troc ou de l'exploitation...
                Simplemen​t une véritable honnêteté sur ses efforts et ceux des autres... l'éthique n'est plus très loin... et la spéculation monétaire devient spéculation sur ceux dont les efforts font progresser l'ensemble d'un projet..Et c'est le projet en commun lui-même qui devient le centre à atteindre, non son financement car ces efforts en commun ne passent plus par l'anonymat du chacun pour soi, ou d'une coopérative mais bien par la possibilité de construire avec ses efforts un projet qui devient peu à peu cohérent et solide.
                     Chacun étant alors dans cette possibilité d'offrir ses qualités et ses efforts sans le couperet d'un salaire: les options sont alors de savoir qui aime et veut faire quoi, sachant que tous les corps de métier ont des niveaux et des contraintes diverses et accessibles ou non... un effort à la mesure de la personne.. Un effort humain qui ne soit que la seule valeur tangible, celle de faire des efforts pour que nous vivions tous dans une société acceptable et mutuelle.
                                 Certains sont fainéants ? Sur tout, dans tout ? Chaque domaine ne peut être rempli équitablement ? des machines pourraient aussi bien être conçues pour aider les hommes et non plus seulement leur servir d'outils de travail...

UNe banque ne doit plus servir que l'investissement vers ces efforts là: qui dépassent bien au-delà tout avenir d'une production de gadgets, une production d'un habitat humain décent sur une Terre cultivée proprement.

jeudi 4 mars 2010

Construire, quelques lignes de plus ...

@PA: en préparation, en maturation, depuis une dixaine d'années ... ;)) - la base est : "comment construire un noyau de ville dans un désert ?" - coef diplome archi 1996 ...
@VL: non pas de manque de culture, je suis a-culturé depuis trop longtemps...
je fais des raccourcis... compressés. trop sybillin, mais je suppose que l'impact viendra avec le temps, quelques mots bien choisis et le thème grandit dans les consciences, pas besoin de discours.
qui pourra transformer ...?
VOUS en partie... en allant vers les "bons sens", la suppression pure et simple des lourdeurs et patakesses administratifs: mais avant de pouvoir faire cela, l'étape est de prendre conscience de -qui- dirigent vraiment le système actuel: castes et autres multinationales (machines complexes automatisées à faire du fric..., sans aucun état d'âme). De prendre conscience que les personnes ne sont plus considérées comme humaine mais comme fonctions de capacité... Le -qui- remplacera sarko, ou tout autre représentant, ou même un leader, EST MULTIPLE. Pour arriver à ce sens de la collectivité, d'une humanité commune (avec ses diversités acceptées, plus que tolérantes, accueillantes), d'une éthique de fond qui met en chacun de nous une conscience d'une action perso même minime qui influe sur tous... oh théories ...
1- continuer la mise en place des lieux "hors champ" des autorisations légales, ... utiliser "l'art, la folie douce, l"imaginaire, les possibles au fond "comme moyen parce que tout cela n'entre pas dans une case de "légifération" ... (penser que syndicats ou association sont des lieux déjà sous contrôle = ne grandiront plus qu'avec les subsides des pouvoirs locaux et nationaux)...
2 - ne pas croire à une anarchie, mais à une communauté d'individus potentiellement inégaux mais acceptant et pourvoyant/accompagnant ces différences.
3 - chacun à son niveau participe et donne son expression, construit ...
4 - le controle de la société n'est plus réglementaire mais éthique, les besoins ne sont pas égaux, mais les étincelles de montrer, de construire, d'aider sont considérés comme des efforts légitimes et égaux
5 - une constitution d'une République basée sur une Démocratie non représentative mais incarnée par les individus
6 - la remise en place de mises en oeuvre par les gens de terrain avec l'ouverture des imaginaires d'intellectuels, des décisions prises en collège dans le principe premier d'un sens sociétal d'amélioration du bien-être de chaque humain, dans la valorisation de son être et de son expression propre
6 - en donnant une flexibilité des actions et des participations dans chaque secteur: transversalité
7 - les moyens sont donnés par le tissu d'efforts individuels pour l'amélioration du construire ensemble
8 - se souvenir que les nations ne sont que des constructions conceptuelles en maturation, absolument pas le reflet des régionalismes soumis, ni l'agencement de communautés exclusives: chacun doit pouvoir choisir entre ces environnements sa place propre, la Terre n'a pas de frontières légales... choisir c'est y vivre et pouvoir en sortir légalement, librement conscient !
... fruits en maturité ...
La MoDiiE (comme thème premier suite à l'EvoluVe ...)
Eutopie (lieu du bonheur .. !!)
Rêves ? oui, plein mais cauchemar réel de chaque jour depuis trop longtemps: je ne veux pas d'un rêve mais je me base sur des utopies que nous avons tou-te-s pour édifier un monde qui soit au fond ce que je désire (et nous désirons tant de chose en commun): prendre conscience de cela: faire, même lentement que le monde s'édifie et non se mortifie comme aujourd'hui par des entrelacs légaux et de castes et d'environnements d'abord technocratiques et automatisés... -->laisser l'initiative coordonnée se mettre en place ...
j'étais enfant/robot/fou/artiste, je reste toujours un humain qui pleure encore ... ;)) mais je ris à la puissance magnifique que donne un peu de connaissance des autres et de l'extraordinaire diversité des expressions humaines si proches du chaos de la nature: toujours en découverte: construisons sur les ruines parce qu'elles marquent le sens de l'histoire et de la force retrouvée, fondée, enthousiastes debout !
cheers all your days !
AkoZ

mercredi 17 février 2010

La mouvance, en résumé, une vérité à consolider

un énième mouvement européen .. tous les mêmes ! .. voir la mouvance semble tout aussi à point nommée !

Ako Zoom ahah, c'est pour ça que rester dans ce système capitaliste financiel ne fera qu'accroitre les disfonctionnements, la déliquescence des opinions, la force des citoyens...
Comme vous j'ai cru en un mouvement démocrate, je signe tout propos "démocrates" de La MoDiiE (- La Mouvance Démocrate internationale (on peut pas dire globale actuellement) individuelle (pour pas dire représentative) Ethique - ( http://groups.to/lamodiie )...
Tout ça c'est le même truc flou mais convaincu, et je suis certain qu'il faut d'abord agir en termes de légalité interne et respectueuse de nos convictions profondes et surtout des diversités positives, ... prendre le pouvoir à petit feu... sans trop casser d'oeuf, mais surtout en vidant les espaces des "escrocs politiques et financiers", ternir les apparatchiks, retrouver une vraie humanité en phase de mutualisation ...
Les cadres légaux politiques actuels sont des trappes ! Vous inventerez de l'Eutopie ("liieu du bonheur") qu'avec des faits de bon sens, de logique sociale, d'approbations de coeur... le coup de la banane européenne est dépassé...
Notre "bonne" démocratie actuelle ne nous laisse que le choix du vote au moins pire: alors " faites ! "
et voter ainsi, ce sera plus rapide que de mettre en place des projets d'apparats (infinançable en l'état de l'économie..) et une ignoble administration de patakesses (finissons en avec le travail mort-vivant), notre société se meurt dans ses principes républicains d'outre-tombe:
vive la Vie, vive les gens qui souhaitent, vive les rêves et laissons les chiens dormir devant nos portes... Nos politiques n'ont plus d'utres rôle que de préserver une nation qui n'a plus lieu d'être aujourd'hui dans un monde globalisé et mutualisable (la globalisation n'étant pas la mondialisation !!!!) ... termes du faire, et du savoir-faire, regardez autour de vous ce qui tue de la vie, de la joie, constatez et pensez à un vrai sens vital: que voulez-vous exprimer ? Voulez-vous d'un monde ultra-sécurisé et ultra-sécuritaire comme protection mentale ? voulez-vous continuer l'édification d'une néo-féodalité ?qu'avez-vous au fond du coeur ? une démocratie représentative de plus ? ... allons cherchez plus loin, plus dans le futur, il est encore possible de faire, " faisons !"
said: "just do it !"

lundi 8 février 2010

Oui, il y a un discours à la jeunesse qui souhaite !

 réponse rapide, mais dans l'idée que les jeunes qui ont déjà conscience que le monde peut être amélioré, meilleur, on tla possibilité d'agir parce qu'ils ne sont pas encore dans le marché, encore marginaux ausii, même si l'éducation national les a déjà formatés ! ...
Il leur existe des contextes: ceux qu'ils sauront créer en faisant attention à ce qu'ils font  et à préserver ceux et celles qui n'ont rien demandé, ne se rendent pas compte de ce qui se trame et qui est en pleine évolution.
...

On parle trop de changement, mot de jeunesse, en fait il s’agit d’une transition …
voir EvoluVe .. mais toute la difficulté du système est de faire sortir les gens de leur sort avec une prise de conscience que le système est vraiment pourrissant et avilissant.
Jonathan, tu as une volonté, tu te demandes ce que tu peux faire ? .. et bien participer à ce qui t’entoures, t’y impliquer et dire comment tu souhaiterais que cela se passe, ou proposer toi-même ce que tu veux y faire … Tu sais faire pas mal de chose, et même de tes 2 bras, ton aide et ta présence sont précieuses.
Si des jeunes viennent voir les mairies avec des propositions et des envies de faire, on leur dira d’abord d’aller à tel bureau ou tel association.. mais il faudra sortir de ces cadres là: ils sont ce qui crée le système et sa mollesse !
Ce que tu sens être faisable et grand pour tous et bien tu es dans le bon sens.
Je pronais un mouvement de citoyens, une conscientisation, mais cela est du passé: ce sont les actes et ce qui va se passer qui fera changer: soit une sorte de raz le bol avec sécurisation et affrontements (le feu qui couve depuis longtemps…) mais cela va dans le même sens que le système: c’est l’opposition qui lui sert de support à ses attaques contre les individus !
NON ! agir c’est créer de nouveaux contextes!
C’est à toi de trouver des façons d’agir, des lieux (il ne s’agit pas de squatter ou de tagger…) non il s’agit de dire que tu es prêt à faire un pour améliorer ton environnment !
…etc
LA MoDiiE :
Mouvance Démocrate internationale individuelle Ethique
http://groups.to/lamodiie

dimanche 7 février 2010

Et si .. et puis l'effondrement ...

Réponse à l'article un peu trop .. enfin, réponse...
Nous sommes en effet depuis quelques années dans une période de transition sociétale...
L'effondrement du système capitaliste, notamment virtuel (ou financiel...) en ait la partie la plus visible et fonctionnelle : les banques ne "nourrissent" pas l'investissement social et dynamique des bénévoles et volontaires à améliorer la condition de vie de tous... Elles ne recherchent que des profits financiers ...
Nous sommes dans 2 mondes qui vont se rencontrer prochainement, sans lutte, mais dans une sorte de stupeur...
Des banques, des monnaies vont se mettre en place pour une économie réelle et parallèle, permettant la survie des personnes dans des situations locales insoutenables...
--> tout ce qui a trait à une révolution ou à une guerre mondiale sont du domaine du néo-féodalisme qui cherche à s'imposer comme système pro-sécuritaire et de peur des autres et de leurs différences. Soyez contre le système, comme un syndicaliste qui voudrait garder ses ouailles et vous êtes en fait AVEC lui, car en vous y opposant, vous serez repris comme la cause des mesures su système en place actuel !
Il faut avoir une action d'indifférence et de "mise en oeuvre", voire à l'ouvrage pour construire ensemble (dans la même galère !/ TERRE) ce nouveau système de mutualisation , d'aconomie et dediversité "régionalistes" et locales ...
La notion de NATION est aussi un leurre obsolète qui vise à la constitution de barrières douanières et qui croit prouver que enfermé chez soi onn va survivre seul et tranquille ! Encore une erreur néfaste et criminelle... quant à l'évocation de "sion", là on tombe dans la peur totale et le racisme du bouc émissaire juif, qui même s'ils ont un rôle de pourrissement du système, ne sont en fait représentés qu'avec des "leaders" généraux et bornés... La comparaison irait droit à nos personnages politiques qui ne sont plus des personnes élues mais des clientélistes du "leader"... la cour est constituée mais elle y est venue sans savoir la trame de fond: ils sont dans leur univers d'économie universelle, perpétuelle et profitable à qui sait faire les efforts à qui sait gérer l'humain comme valeur fonctionnelle..etc.. à qui sait demander et se soumettre à leurs lois ingrates et individualistes...
Beaucoup de fondements égoïstes vont s'éteindre, se désagréger dans les quelques années qui viennent...
from "La Mouvance Démocrate internationale individuelle Ethique - La MoDiiE "
lien à voir: http://video.symbiotopia.org/2008/11/13/utopies-dystopies/

jeudi 14 janvier 2010

What sort of act could be "better-ed" ?

suffering, suffering about anti-love rules ... the higher it could be shown, couldn't replace the old facts nor the possibility to preserve it untouched - the more i talk, the more i make suffering...the more it becomes impossible to resolve coz of life social rules... failed in the closed possibilities offered.
Coz of social contracts, human acting is formed of conventional and limited ways: the choices are cultural, done by our ancestors, but as traditional is to be exploded by global logics, it appears to be rocked: no more to accept than to find an other country, ...
But too... traditions are in all around: also, only small local , regions could change the ways of choicing: some could have other rules, all with ethics, but to experiment, changing of region may change the views. For now it is only for memory and imaginary to suppose ethical freedoms.

mardi 13 octobre 2009

Une Mouvance, d'autres expriment la rage ! .. une vision des violences de la rue

d'une valeur de l'insurrection, de la révolution ?
suivre aujourd'hui particulièrement quelques uns .. mais ici la voix d'une rappeuse me parait bien plus forte: Keny Arkana: suivre ainsi le parcours de 2007 : l'appel des ans voix, le résumé en videos ...
Dailymotion, utilisé en playlist de la MoDiE: .
Une Demoiselle aux sens aigüs, attisés par les violences rencontrées.
en quelques mots trouvés ci et là, un message sur son site:
Pas vue, pas entendue, sauf aujourd'hui. Révélation !
Muse des eaux, étincelle des espoirs, accrocs des linges uniformes, Demoiselle en scène tu éclaires la puissance d'une vie !
En condition d'une Evolution de nos mondes parallèles, la vision d'une guerre civile est l'espoir de vaincre une machine d'asservissements.
Comme j'aimerais que tu illustres les joies réelles, instants légers, plutot que d'écraser la réflexion d'une cinématique des révolutions. Le "mal" n'est pas toujours ce qui fait mal, c'est aussi l'absurde conduite des "élus castés", des "puissants"...etc
Le monde réel est aussi fait de joies que partagent les plus démunis; combattre un système est un absolu qui n'a de force que devant l'ampleur du désastre et la conscience partagée... Combattre en un sens: vivre d'abord, agir peut-être en un concert de désespoirs.
Combattre, avant...
Luttes démonstratives, appeurer les tenants du droit, atendre comme réponse la répression suffisament sanglante pour dire "c'est un défi à l'ordre et un crime...!" et puis... les choses continuent, les méfaits se préservent, les clans se considèrent et dans les rues noires alimentent ceux qui n'ont plus de lumière.
Le silence est assourdissant lorsque le passant l'entend maintenant, lorsqu'il est lui aussi dans le noir d'un système qu'il comprend l'avoir englouti.
Merci, Demoiselle d'avoir cette puissance d'agir.
Le combat c'est d'être tou-te-s d'accord sur le fait que le monde est dans une voie d'évolution jamais aperçue, au-delà des haines et des peurs, combattants et combattus ne resteront que leurs statues: " ci-gissent les acteurs d'un système finissant, ci regardent, VOUS, les acteurs d'un système agissant, natures humaines, expressions de chaque être au mur de l'histoire, au paysage de ce nouvel environnement humain que VOUS avez contribué, réussis à construire ensemble. MERCI !
AkoZ _ La MoDiE ...
forum des sans voix encore actif ... à suivre
pour mémoire:

« La prochaine crise abattra le système capitaliste dans son ensemble »