Qui êtes-vous ?

Ma photo
artist-architect en cours de constitution d'un laboratoire d'architecture ...

mercredi 28 septembre 2011

monnaie, banque et efforts en commun ....

Qui peut juger d'un projet qui n'a pas encore eut lieu ?
                    de ses réels réussites et bien sûr de ses fameux bénéfices à venir...en faisant une marge... d'argent qui s'envolent dans quelques poches tandis que le reste permet le fonctionnement voire si la marge est abusive, de grossir en ouvrant d'autres succursales, achetant les concurrents...

Autrement dit cet argent devrait être un moyen d'échange et de simplification, non un moyen de gagner plus d'argent... une banque comme celle-ci est un outils de mutualisation, et plus la proximité des prêteurs est grande avec les porteurs de projets et plus il y aura efficacité dans l'échange.. et moins les projets seront novateurs puisque les prêteurs ne pourront évaluer ce qu'ils ne connaissent pas et prendre le risque de perdre cet argent commun.. Le système bancaire est une machine à fric facile.

C'est aussi pourquoi ce qui est "culturel, artistique" n'est que marginal pour devenir luxe et rejoindre le rang d'une valeur financière...Comment pourrions-nous avoir un enrichissement culturel (c'est à dire une prise de conscience globale) si cette même culture ne peut être diffusée ou portée ?
 Le système bancaire cherche le système marchand et donc le produit (actuellement le gadget) qui va se vendre avant tout: un enrichissement ponctuel pour l'usine, pour le concepteur ou plutôt le marketing... rien en fait pour l'ensemble de la société, mais des niches encore...La banque recherche la valeur sûre, non pas l'humain, mais le tangible (la voiture aussi, le pétrole,l'immobilier...) qui soit une obligation de renouvellement ou qui ne soit pas accessible à tous...CAr créer cette valeur matérielle crée avant tout une filière temporelle sur laquelle l'argent circulera, pas de culture, pas d'humain là-dedans...

Cependant, si cet argent ne vaut rien d'autre qu'un moyen d'échange de services et de matières, de matériels et d'efforts en commun, alors il est quasiment possible de se passer de cette banque et de ne plus risquer soi-même un endettement fictif (car l'intérêt paie d'avance un risque qui n'a pas forcément lieu, mais c'est un forfait d'emblée, de force, pris sur l'avenir alors que le matériel lui-même se dégrade ...).

Une monnaie qui ne soit plus centralisée ni évaluable par un établissement, mais une monnaie qui dépendent de la valeur que chacun donne à ses propres efforts et à l'évaluation des efforts des autres...
La remise en cause du système bancaire ou d'une monnaie centrale permet d'envisager une autre façon de travailler qui ne soit pas non plus du troc ou de l'exploitation...
                Simplemen​t une véritable honnêteté sur ses efforts et ceux des autres... l'éthique n'est plus très loin... et la spéculation monétaire devient spéculation sur ceux dont les efforts font progresser l'ensemble d'un projet..Et c'est le projet en commun lui-même qui devient le centre à atteindre, non son financement car ces efforts en commun ne passent plus par l'anonymat du chacun pour soi, ou d'une coopérative mais bien par la possibilité de construire avec ses efforts un projet qui devient peu à peu cohérent et solide.
                     Chacun étant alors dans cette possibilité d'offrir ses qualités et ses efforts sans le couperet d'un salaire: les options sont alors de savoir qui aime et veut faire quoi, sachant que tous les corps de métier ont des niveaux et des contraintes diverses et accessibles ou non... un effort à la mesure de la personne.. Un effort humain qui ne soit que la seule valeur tangible, celle de faire des efforts pour que nous vivions tous dans une société acceptable et mutuelle.
                                 Certains sont fainéants ? Sur tout, dans tout ? Chaque domaine ne peut être rempli équitablement ? des machines pourraient aussi bien être conçues pour aider les hommes et non plus seulement leur servir d'outils de travail...

UNe banque ne doit plus servir que l'investissement vers ces efforts là: qui dépassent bien au-delà tout avenir d'une production de gadgets, une production d'un habitat humain décent sur une Terre cultivée proprement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et bien sûr si quelque pensée venait à s'écrire ... commentez ici, oooh merci !