Qui êtes-vous ?

Ma photo
artist-architect en cours de constitution d'un laboratoire d'architecture ...

mardi 20 janvier 2009

Evolution d'abord et mettre en culture le bon sens de la vie


Evolution d'abord

Et bien vu aussi !

Oui, ce que vous décrivez est l'exacte stratégie dans le corps des conservateurs (vous en êtes un malgré vous...): Ce que voudront les oligarches, c'est que rien ne change, que les choses restent aussi nécrosées qu'elles le sont actuellement... c'est une socitété de l'imaginaire futuro-industrielo-catastrophiste tout linéaire "au main d'un parti fasciste ...". Les partisans de l'économie vont miser sur du Keynes, de la reprise de l'Etat régulateur, de la relance par les grands travaux !

Mais on marchera toujours sur la tête des humains (ou à la chinoise rouge) ! Par exemple, le fait de préserver des emplois qui sont "obsolètes" ! Nos gouvernants n'ont d'autres jugeotes que de conserver leurs profitables pouvoirs et places dorées ! ... Et c'est cela qu'il faut absolument contrecarrer (d'ailleurs F Bayrou s'est détaché de cela) ... Même la politique menée actuellement sur l'Europe sera un gouffre (de misères) si elle est mimétique de la politique américaine ! Nous ne pouvons plus acheter des ordures ! ... pour l'exemple, les voitures, c'est bien, mais il faudra songer à des véhicules plus collectifs, moins encombrants, circuler à plusieurs... Tout est à modifier, à remettre à plat !  Cela ne veut pas dire des voitures à pédales ;-)

                     Nous sommes plus que dans une transition, car cela va crescendo (et trop vite par effets communiquant) ... vers une rupture sociétale ou vers une stupide révolution, vers le retour à la garde arrière et planquée: je veux parler des syndicalistes et de leurs liens politiques - d'une propagande vieillarde ouvrière conservatrice ... issue de l'acculturation progressive des "mains d'oeuvre", par nos gouvernements successifs ( réussir un peu mais pas trop...savoir ? juste dans son domaine...) Ces "foules au charbon" ont toutes les cartes pour PRESERVER aussi le système, ils y sont nés, ils sont pour, et en tire des profits énormes (les syndicats ...) !!!

... non je ne tire pas sur les syndicats en eux-mêmes, non plus sur leur quasi-monopole du bon rôle, du positif social, sur le fait qu'il est super positif que des gars se trainent (y sont mis de côté) dans des boites pour batailler, négocier, trouver des avantages pour tous les salariés de la boite ! ... c'est dingue le boulot social qu'ils ont abattus ! et je dois les en remercier pourtant... sincèrement. Mais ils font partie d'un corps déliquescent d'un système outrageux; et ils comprendront qu'une autre façon de fonctionner ne les remettra pas en cause historique. Et qu'lls font partie sans doute des personnes les plus actives de notre société: ils sauront trouver de nouveaux "combats" (leur mode intrinsèque d'avancer), pour édifier et aider dans les solutions vernaculaires qui vont se mettre en place coupant avec un centralisme abandonné à lui-même.

Mais, les syndicalistes et les meneurs opportunistes de foule, appartiennent à une caste similaire (statique et implantée, cruciale (voir le côté "majorité/opposition" binaire de Sarko) à celle qui nous gouverne. Ils ont à gagner de cette crise, parce qu'ils ont toujours travaillé dans ce système. Et qu'ils ne le rejettent pas (pas encore, bien que... !)! ... ils regardent comme les banquiers, les grosses boites et les politicards au maximum au bout de leurs lorgnons ! à 3 ans maxi ... Ils n'ont aucune idée (j'exagère sans doute) d'une société future et d'une vie autrement réglée par le travail (pas le temps d'ailleurs) ! ...! et son relicat de retraite (qui ne pourront être payées de fait !) ...

Qui bénéficiera au final de ces mouvements sociaux ordinaires et quasi-organiques du système capitaliste dans lequel nous sommes ?    [la grêve - la revendication - le sacrifice...] .. pas le citoyen lambda ! ... Pas vous, pas moi !

Nous devons porter notre regard vers ce qui est l'univers humain, vers notre nouvel environnement, "épuré" des profiteurs à courts termes, des gadgéteurs, des solutions brevetées et fermées ! C'est bien sûr dans l'esprit humain conservé, de survivance, de notion de concurrence et de batailles (la guerre fait partie du système..mais de moins en moins.. )

                                               Nous devons voir plus loin, plus profondément ! ... des signaux ont été lancé, de la part de grands administrateurs/PDG, élites eux-mêmes qui ont quittés leurs postes pour aider les autres dans des ONG ou des entreprises plus "humainement saines": C'est dans ces voies que nous devons creuser. D'autres signes sont positifs: les technologies d'apprentissages, de formations, le web2, les wikis ... les DIY et howtos... l'équilibre précaire de l'emploi à pourvoir, de l'épée des sacrifices des salariés est pratiquement altérable si nous ne rentrons pas dans le jeu (rouages d'enrôlements au lieu d'acteurs vitaux) du système ! 

Quel système serait donc plus efficace ?

  1. Et bien celui de votre intuition, de votre passion, de ce que vous souhaitez faire et envisagez pour la vie de vos familles, la votre en grande partie !
  2. C'est un peu le même que l'actuel, avec un décallage vers le bon sens et l'oubli du profit, mais partage - open-source - collaboratif - mutualisation - sens sont quelques termes aussi précis que green - sustainable, nous sommes dans un monde technologique, qui a tiré ses forces de l'innovation, mais qui a bafoué l'évolution par des robinets ouverts, des fuites pour quelques uns ... Notre démocratie elle-même issue de révolutions socialo-industrielles est un pétrin en cours , le bon pain est pour demain, et c'est donc très bientot !

La techno-science soumise aux pouvoirs (lobbies/politiques/brevets) a créée des artefacts de bons produits, mais hélas souvent dans l'optique du provisoire et du renouvelable obsessionnel, sans tenir compte des matières premières ou même du sens interne...ni du symbole...

C'est la profondeur de notre société qui est en cause: nos flottons ! ... Beaucoup d'actions n'ont pas de sens (préservation d'emplois stupides, de mode de transmission, de gouvernances, de lignées de vie, de mécanismes économiqus (pseudo-science!)...etc):

  1. Ouvrez les yeux non sur ce qui est mais ce que vous voyez en vous ! votre intuition, votre imaginaire sont la clé, le guide objectif pour tous..

Nous devons redonner un sens à ce que nous faisons, et ce n'est pas d'aller au boulot stressés et plein de haine pour le collègue ou pour le voisin qui va aider à cela: ceci est l'illustration forcée des incarnations fondamentales du système actuel ! - caricatures oui, mais faits réels aussi !

Nous avons à retrouver le Sens de la vie (et ce n'est pas le bonheur par la richesse !) !

Un court instant, j'ai cru précher (!) , un cours instant j'ai supposé utiliser des méthodes de management de foules... vous pouvez trouver dans les médias actuellement des mea-culpa, des procédés et méthodes douteuses devenir transparentes, se révéler, se montrer:

  • c'est le temps de savoir, de la vraie connaissance du milieu humain, non de celle de nos dirigeants (qui ne sont plus depuis longtemps des élites !): il faut faire place à ces chercheurs en science fondamentale, à ces artistes du profond, à ces philosophes (bien que ceux-là pratiquent l'histoire argumentée pour leur propre système.).A ces bénévoles qui sont près de nous ...qui font gratuitement ce que la "société légale/gouvernementale" ne fait plus - a abandonné faute de moyen et de "productivité/rentabilité" ...

Pour mettre en pratique, nous allons mettre en place des entreprises ouvertes, libres et collectives, collaboratives et à rémunération juste, au pro-rata des besoins et de ce que chacun est capable de faire ... non pas à la résistance et à l'ancienneté dans le système d'entreprise traditionnel, mais à la création des bonnes lignes de comportements qui s'ajoutent à nos fondations sociétales.

Je ne voulais pas écrire tout cela, mais ces propos convenus mais éclairants et de très bonne optique me sont parvenus comme un signal à dire

                                    ATTENTIONce n'est pas ce système dans lequel nous vivons qui est à préserver,

mais bien la re-fondation des bases humaines: cela va aller très vite aussi, c'est pourquoi chaque remarque doit être comprise et "martelée":

  • soit nous avons une révolution (prétextes et répressions) qui ne changera rien à la donne de départ: la création d'emplois supplémentaires n'est pas le but, c'est le besoin qu'ont les humains pour vivre bien qui est en jeu 
  • soit nous faisons des efforts pour savoir dans quoi nous vivons, qui tire les ficelles, quelles sont les logistiques et stratégies actuelles ? et le système monétaire devient un réel moyen d'échange et d'investissements et non de profit. Nous trouvons des solutions de maintenir en vie nos voisins par une industrialisation douce et démocratique de nos équipements, par le renouveau de l'architecture, par le partage des idées, sans polémique ni recherche du spot publicitaire ... et ce qui nous parait utopique va devenir doucement applicable, car nous en avons les intelligences et stratégies: ouvrir les esprits à une humanité évolutionaire !

 

en bref, je suis artist-architect (DPLG, si ! ;)), je parle comme j'te pense, je parle trop vite ... mais je tente de me faire comprendre, je vais tenter d'ouvrir des ateliers incubateurs libres d'explorations architecturales et urbaines afin de me concentrer sur ce que je sais faire... Et à la base de ces ateliers, il ya 5 à 15 ans de réflexions-tentatives-essais-concepts...! - Proposer que des sessions d'enseignement de notions d'arts et d'architectures puissent s'appliquer et se nourrir de vrais besoins... échapper à la promotion indélicate; et favoriser la promotion de quartiers humains...mettre en place des processus de prototypages et d'auto-construction, de vernaculaire industriel...etc

Chacun doit avoir les outils de son environnement, cela me parait fondamental. si vous voyez des points critiques et d'autres remarques, dites-le moi sérieusement, je suis à l'écoute...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et bien sûr si quelque pensée venait à s'écrire ... commentez ici, oooh merci !